Traction: A Startup Guide to Getting Customers – Gabriel Weinberg / Justin Mares

Langue: anglais

Les créateurs de start-up ont souvent un bagage technique et un profil d’ingénieur, mais il ne suffit pas d’un bon produit pour que votre application/site devienne le nouveau Facebook ou TikTok. Dans la technologie et plus particulièrement dans le logiciel, la guerre à l’obtention d’utilisateurs fait rage, et si vous n’êtes pas préparé à cela, l’échec risque d’être garanti. C’est pourquoi j’ai décidé de lire ce livre : de nos jours, le marketing est essentiel et peut parfois avoir autant d’importance, voire plus que le produit en lui-même, même si évidemment il ne faut pas tomber dans le souci inverse. Ici, on parle de traction, mais dans le jargon de 2023, cela correspond à du « growth hacking ». Tant de mots pour si peu de contenu, c’est aussi ça la force du marketing.

Ce livre a donc pour objectif d’explorer tous les canaux d’acquisition possible d’utilisateurs et on peut dire que la liste est exhaustive : SEO, publicité en ligne, publicité papier, porte-à-porte, évènements, blogs, mails, courrier, « l’engineering as marketing» conception de logiciels gratuits, etc.

Chaque chapitre nous offre des exemples concrets de startup qui ont utilisé chaque canal mentionné et pourquoi cela a bien fonctionné pour eux. Le livre a une bonne approche en expliquant que l’acquisition ne se fera pas de la même façon en fonction de l’étape de votre startup, et que ce n’est pas parce qu’une méthode d’acquisition ne « scale » pas (ne se déploie pas à grande échelle) qu’il faut la négliger tout de suite. C’est même souvent dans ces méthodes moins conventionnelles que l’on peut faire décoller notre base d’utilisateurs.

D’autres méthodes sont conseillées comme le A/B testing, les « lending pages », comment procéder pour faire une stratégie de publicité en ligne, etc. On a vraiment de bonnes pistes à explorer pour tester des stratégies. J’aime bien cette vision (très adaptée aux start-ups) de l’itération par l’essai pour voir ce qui fonctionne ou non et d’adapter en conséquence. Ils donnent pour conseil à un créateur de start-up de focaliser 50% de son temps sur le produit et 50% sur l’acquisition d’utilisateurs, et ce, dès le début.

On n’a pas forcément besoin d’un produit fonctionnel et c’est même mieux de commencer le marketing sans car on va pouvoir voir ce dont nos utilisateurs ont réellement besoin et on ne va pas développer un produit à côté de la plaque.

Le seul point noir de ce livre est qu’il est de 2014, et on sent par moment qu’il a un peu vieilli et quelques petits trucs sont moins pertinents avec notre regard actuel. Cependant, cela reste un excellent livre qui donne des bases et des idées solides pour un profil tech qui veut se lancer dans l’aventure de l’entrepreneuriat. Si vous voulez monter une start-up, ça me parait être un livre essentiel à lire.